26 juin 2019

Edith Scob

Edith Scob, de Georges Franju (Les yeux sans visage, 1960) à Léos Carax (Holy Motors, 2012)... ~ ... et Paul Vecchiali (Le cancre, 2016)
Posté par charles tatum à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 octobre 2016

Pour l'amour du cinéma [Emile Breton sur "Le Cancre"]

"Faire un film, n’est-ce pas faire l’amour ?" [Emile Breton, L'Huma, 5 octobre 2016) Soit quelques saisons (avril 2007-­octobre 2015) dans la vie d’un vieil homme retiré sur ses terres, au Plan-de-la-Tour, au bord de la Méditerranée. Chacune des séquences rythmant sa vie aux côtés de son fils Laurent, proche de la quarantaine, est en effet datée d’un jour précis. La précision n’était pas obligatoire. Elle a donc un sens: celui, peut-on supposer, de marquer à quel point, dans un âge avancé, on sait combien chaque jour... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,