29 septembre 2016

Ally McBeal for ever (& Barry White)

A Mister Kelley, Mister White, Benoît Duteurtre [Nostalgie d'un siècle passé, où l'on cherchait chaque matin dans Libération, l'article où Louis Skorecki évoquerait Ally McBeal et sa bande]  
Posté par charles tatum à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 octobre 2013

Skorecki aime le cinéma

Louis Skorecki n'aime plus le cinéma, dit-il, ce qui ne l'empêche pas de faire des films inoubliables de drôlerie et de tendresse. Cet après-midi, par exemple, Emmanuel Burdeau nous a montré, en la présence du critique-réalisateur, Skorecki devient producteur. Cette projection valait à elle seule le déplacement en Vendée ( CLIC ). Demain, avant la clôture du festival, Mati Diop viendra présenter Mille Soleils, et nous penserons à Ph!l.
Posté par charles tatum à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 juillet 2013

La Rochelle 3

Ça chauffe à La Rochelle.   Vu ce midi une copie restaurée brillamment multicolore d'un film de notre cinéaste pop préféré. Artists and Models est peut-être le meilleur de Tashlin (Frank), son association avec Jerry Lewis est parfaite (où l'on commence à se rendre compte que Jerry n'est plus le faire-valoir de Dino, mais l'inverse), les gags régressifs de l'acteur toujours au service du scénario ô combien subversif du cartooniste Tashlin, les plus belles filles de la Paramount et leurs gambettes à foison satisfont les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
24 février 2013

Kevin Ayers à Paris, mai 1970

Kevin Ayers, Taverne de l'Olympia, mai 1970 déniché par louis skorecki sur la page YT de hall9calation
Posté par charles tatum à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 juillet 2012

Dwoskin, Stephen (3) Le dernier cinéaste, par Skorecki, 1982

Quand Louis Skorecki croyait encore (un tout petit peu) au cinéma, il écrivait ceci : « Dwoskin est inexplicable. Au-delà de l’analyse, de la description, de l’exégèse. Avec une aisance impertinente, inédite réellement radicale, il excède les paroles structurées, intelligentes, intelligibles, qui pourraient se proférer sur ses films. Tant de précaution oratoire pour arriver à ceci: tout ce que je veux annoncer – oui, comme une bonne nouvelle, une surprise de dernière heure – c’est que la mort du cinéma est momentanément... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
26 décembre 2011

Pourquoi filmez-vous ? (Jacques Demy)

« Pourquoi je filme ? Parce que j’aime ça, parce que ça bouge, parce que ça vit, parce que ça pleure, parce que ça rit, parce qu’au ciné on est dans le noir, on est au chaud, entre un mec qui vous fait du genou et une nana qui enlève le sien, devant un con qui parle trop fort, derrière un génie aux cheveux ébouriffés qui vous empêche de lire les sous-titres, parce que ça danse, parce que ça chante, alors je plane, parce que c’est beau, parce que filmer c’est comme une femme, c’est comme un homme, ça peut faire mal, ça vous... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 21:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 mai 2011

Le retour de la cinéphilie

« j'avais émis il il y a dix ans l'hypothèse suivante: la cinéphilisation frénétique de la vie venait de commencer, très exactement en septembre 2001, quand on a eu besoin de se passer et de se repasser en boucle les images des tours en feu .... avec dsk, la même addiction aux images de style télé se reproduit, comme un sinistre feuilleton répétitif .... ce n'est pas le réel qui envahit la vie (comme on le dit à cannes ou ailleurs) mais bien la télévision qui envahit une fois pour toutes le réel .... » Louis Skorecki [source]
Posté par charles tatum à 12:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 janvier 2011

Nos films préférés en 2010 - Jean-François Rauger

Jean-François Rauger Les Mystères de Lisbonne, Raoul Ruiz, Portugal Film socialisme, Jean-Luc Godard, France-Suisse Les Femmes de mes amis, Hong Sang-soo, Corée The Ghost Writer, Roman Polanski, Royaume-Uni Mother, Bong Joon-ho, Corée Oncle Boomee qui se souvient de ses vies antérieures, Apichatpong Weerasethakul, Thaïlande Breathless, Yang Ik-jun, Corée Sous toi, la ville, Christoph Hochhäusler, Allemagne Skorecki déménage, Louis Skorecki et Raphael Girault, France Survival of the Dead, George A.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
17 décembre 2010

Blake le Roc

Au centre d'une filmographie presque sans erreur : la saga Sellers (les Pink Panther, The Party); le dernier chapitre de la screwball comedy et du cartoon hystérique classiques (Skin Deep est un hommage à Charles McKimson; A Fine Mess, avec ses suppositoires pour doper les chevaux de course, est à mi-chemin de Mack Sennett et des avant-postes de l'ère Farrelly-Apatow); et quelques diamants noirs ou roses à la pureté incontestable (parfois noirs et roses, tel l'immense That's Life), Days of Wine and Roses,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 juillet 2010

Louis Skorecki et Youtube

Le célèbre « site de partage » (partage, oui, tant qu'on ne trouble pas le sommeil des riches) fait des misères à notre pote Louis Skorecki, effaçant obstinément et d'un claquement de doigts ses collections mirifiques de centaines d'extraits musicaux. De quoi lui mettre le moral en berne et de nous foutre de mauvais poil. Que seraient nos petits matins en effet, sans les skoreclips de la nuit ? Allez voir ça sur son blog [ ICI ] ou directement sur son espace Y*T* c'est-à-dire [ ICI ]. Pas de pétition, hein, c'est gnangnan et l'on sait... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 01:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,