03 juillet 2017

Bologne, c'est fini

Bologne 2017 (Il Cinema Ritrovato, 31e) est bouclé. Avons beaucoup transpiré, pas mal marché, connu un sommeil modérément reconstituant, souvent papoté et consommé une nourriture de premier choix en compagnie de personnes de qualité. Vu en neuf jours quelque trente-cinq films de diverses durées venus de France, des États-Unis, d'Iran, d'Italie, du Japon, du Mexique et de Suède. Pas une seule fois, on n'a vu le moindre personnage user d'un téléphone portable ou se trémousser dans une boîte de nuit. [Exception faite de Saturday... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 juillet 2017

Copacabana, depuis Bologne

[FDJ] Mitt hem är Copacabana (Chez moi à Copacabana), Arne Sucksdorff 1965 Bologne, dimanche midi. Diantre. Bénis soient les restaurateurs (ici, le Svenska Filminstitutet) et le numérique.
Posté par charles tatum à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juin 2017

Fuller et Stridsberg, l'enfer de Corée

Affaire de circonstances ? Parce que j'ai revu tous les films de Samuel Fuller ces derniers mois, que j'ai lu nombre de textes récents consacrés à son oeuvre ? Cette page de Sara Stridsberg (dans un livre plutôt dédié à Nabokov et à Lolita) me fait penser à lui, à certaines scènes de ses films de guerre. La romancière/poète suédoise, pourtant, est à la fois plus sentimentale et plus radicale que le réalisateur de The Steel Helmet. Allez savoir. « Quelques petites minutes plus tard le paysage était dévasté par des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
09 avril 2017

Lectures pour tous : Stig Dagerman

« Il est arrivé un soir, dans une maison en cours de réfection, que deux petits garçons ne veuillent pas s’endormir. Après être sortis de leur lit d’un bond, ils renversèrent les échelles des ouvriers, tachèrent leur pyjama de peinture et appelèrent la centrale téléphonique de la petite localité pour dire à la standardiste d’aller se coucher. Les parents s’efforcèrent tout d’abord de les prendre par la douceur et de les recoucher, mais ils ressortirent aussitôt de leur lit, comme mus par des ressorts, l’heure se fit de plus en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 septembre 2016

Far Beyond the Sun / Une singularité nue

Le 18 septembre 1970, dans une banlieue de Stockholm, le petit Lars Johan Yngve Lannerbäck apprend comme tout le monde à la télévision la mort de Jimi Hendrix. Le futur Yngwie Malmsteen, âgé de sept ans, décide de se mettre à la guitare. Quarante-six ans plus tard, "Far Beyond the Sun" est au cœur d'un chapitre mémorable quoique légèrement scatologique de Une singularité nue, le roman maudit de Sergio De La Pava (remarquablement traduit par Claro). Comme quoi, nos vingt ans ne nous lâchent pas d'une semelle.
Posté par charles tatum à 08:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
08 juillet 2016

La Rochelle 15

La piu bella serata della mia vita, Ettore Scola 1972. Cette étonnante adaptation par Amidei et Scola d'un roman de Dürrenmatt est un drôle d'objet, mélange un peu branlant de bizarrerie limite fantastique, de charge anti-italienne et d'un concours d'agréable cabotinage à plusieurs voix où Sordi domine sans difficulté un quatuor de vétérans français assez mal doublés (Michel Simon, Pierre Brasseur, Charles Vanel, Claude Dauphin) dans une sorte d'auberge rouge hantée par la pin-up suédoise Janet Agren. Une des curiosités découvertes... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

01 février 2016

Nos films préférés en 2015 : John Ellyton

1. Mustang, Deniz Gamze Ergüven (France-Turquie, 2015) 2. Youth, Paolo Sorrentino (Italie, 2015) 3. Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvan [Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire], Felix Herngren (Suède, 2013) 4. Kingsman : The Secret Service [Kingsman : Services Secrets], Matthew Vaughn (États-Unis, 2014) 5. Shaun the Sheep Movie [Shaun le mouton], Mark Burton & Richard Starzak (États-Unis, 2015) 6. Catch Me If You Can [Arrête-moi si tu peux], Steven Spielberg (États-Unis, 2002) ... [Lire la suite]
26 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Roland Carrée

Puisque l’on m’y invite, je me permets avec le plus grand plaisir de fournir une « non-liste » de mes films préférés de l’année 2015, c’est-à-dire des films qui, quels que soient leurs formes, leurs genres et leurs dates de production, m’auront le plus marqué (n’y figure néanmoins aucun long métrage sorti durant cette année, car une autre liste, à venir prochainement, leur sera entièrement consacrée). Pas d’ordre de préférence, les titres étant classés par ordre alphabétique. L’Armée du salut, Abdellah Taïa... [Lire la suite]
25 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Olivier Dekegel

Voici mes choix pour l'année 2015, sans distinction entre films récents et plus anciens, sans ordre de préférence : Detour de Force, Rebecca Baron (Autriche-États-Unis, 2014) Not Far At All, Peter Gidal (Royaume-Uni, 2013) Machi, Ogino Shigeji (Japon, 1930) Depositions, Luke Fowler (Royaume-Uni, 2014) Never give a sucker even break [Passez muscade], Edward F. Cline (États-Unis, 1941) Rabo de Peixe [Le Chant d’une île], Joaquim Pinto et Nuno Leonel (Portugal, 2003-2015) Carriage Trade, Warren Sonbert (États-Unis,... [Lire la suite]
23 janvier 2016

Nos films préférés en 2015 : Caroline Vié

Dans l’ordre alphabétique American Sniper, Clint Eastwood (États-Unis, 2015) Big Hero 6 [Les Nouveaux Héros], Don Hall & Chris Williams (États-Unis, 2014) Birdman or The Unexpected Virtue of Ignorance, Alejandro G. Iñarritu (États-Unis, 2014) En duva satt på en gren och funderade på tillvaron [Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence], Roy Andersson (Suède, 2014) Furious Seven [Fast & Furious 7], James Wan (États-Unis, 2015) Inside Out [Vice versa], Pete Docter & Ronnie Del Carmen... [Lire la suite]