20 mars 2016

Une société au bord du "tilt !" (Paolo Virno)

À l’époque du flipper. Une société au bord du « tilt ! » « En quelques années – disons de 1979 à 1981 –, les flippers ont disparu. Pendant un certain temps, le coin qui leur était réservé dans les bars est resté vide, triste chaussure sans pied, pareil aux sihouettes des cadavres tracées à la craie sur le sol. Et puis l’espace vacant a été occupé autrement. Aujourd’hui, les flippers ne sont plus qu’un souvenir, assez poignant, d’un passé révolu. L’adulte qui porte encore en lui cette mémoire ne peut reconnaître... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mars 2016

L'état d'urgence, Jacques Spohr, 2016

" L'état d'urgence, ce n'est pas seulement une absurde réalité. C'est bien pire. C'est une superproduction française. L'état d'urgence, c'est dans ta vie. "
Posté par charles tatum à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mars 2016

Lectures pour tous : Alain Jugnon

« Je tiens aujourd’hui que Michel Onfray n’est pas plus athée que ça. Je tiens par ailleurs qu’il n’est pas un penseur de gauche étant un écrivain de droite. Je tiens enfin qu’une haine ancrée depuis l’enfance le fait se jeter contre l’espèce humaine toutes bottes devant, qu’il en veut à la littérature et qu’il en veut à la poésie, au point de nier Rimbaud, autrement dit: le poème humain. Je tiens ici que Rimbaud, si l’on regarde bien, est l’antidote absolu à la bêtise des hommes supérieurs et l’ennemi intime du nihilisme... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 février 2016

Malatesta (1853-1932)

Il est toujours bon de réviser son italien. C'est bien mieux que de glander devant les César (ou les Oscar), même en mangeant du chocolat. Pour ce faire, rappel de quelques points du programme d'Errico Malatesta. Demain, interro écrite. Mardi, travaux pratiques. *** Questi i punti del suo programma : 1. Abolizione della proprietà privata della terra, delle materie prime e degli strumenti di lavoro, perché nessuno abbia il mezzo di vivere sfruttando il lavoro altrui, e tutti, avendo garantiti i mezzi per produrre e vivere, siano... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 février 2016

Nantes-NDDL : ça ne mollit pas

Manif Nantes-NDDL, 27 février. La première depuis l'annonce d'un sceleratum referendum. Plus de 15 000 personnes, aux dires des sergents de Cazeneuve et de la valetaille média. Nous étions donc sans doute 20 000 et des poussières.  
Posté par charles tatum à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 février 2016

Henry Bertieux, HB

Tu craignais la rupture d'anévrisme, ils devaient t'ouvrir le crâne la semaine dernière. Les toubibs n'ont pas osé. Samedi (hier), c'est le battant qui a lâché. On a bonne mine, maintenant, sans toi. Salut l'ami. Adieu, Henry, dit HB. * printemps 75, rue Notre-Dame-de-Lorette
Posté par charles tatum à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2016

Des nouvelles de la novlangue (surréalisme, Magritte)

Lu ce titre de journal, à propos des manigances préélectorales de l'exécutif français : "Le climat de ces dernières quarante-huit heures a atteint des sommets dans le surréalisme politique." Les gardiens des cendres de Benjamin Péret, qui brûlent encore qui s'en approche sans précaution, envisagent une action pour vol en réunion. A Bruxelles, les professionnels du cinéma décernent plusieurs Magritte (la variante locale de l'Oscar) à une comédie sinistre de Jaco Van Dormael. Les Amis du mari de Georgette décident d'aller gifler tout... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 février 2016

Le temps des bouffons (Le film de Falardeau)

Voir le post ci-dessous.
Posté par charles tatum à 15:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 février 2016

Angélil est mort et enterré : le temps des bouffons

Petit film anonyme sur des images des obsèques nationales de René Angélil, homme d'affaires et bouffon canadien, manager et mari d'une grande vedette de la chanson. La narration est tirée du Temps des bouffons, de Pierre Falardeau (Québec, 1993). [ Document trouvé sur le site Lundimatin ]
Posté par charles tatum à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 février 2016

Nos films préférés en 2015 : Guy Jungblut

Oufti ! C’est de justesse. Le travail éditorial, tu le sais – mais j’aime à le redire – me tient de plus en plus éloigné des salles. « Voir des films » est une activité toujours liée à celle de « faire des livres ». Il faudrait, pour « revoir les salles », « réduire la voilure ». On s’est décidé à essayer. Mais je crains bien que ce soit là un pur « serment d’ivrogne » (on aime trop la bibine). À moins que le capitaine Aubrey, qui s’y entend, ne nous aide. Quelques films vus ou... [Lire la suite]