14 mars 2009

Jean-Marc Rouillan et les éliminatoriums de la République

Jean-Marc Rouillan à l'hosto On pouvait lire ceci sur le site d'Agone (son éditeur et ex-employeur), il y a quelques jours : Dans ses premières chroniques carcérales, écrites en juillet 2002, pour une radio éphémère, à l'époque où il purgeait sa peine à la centrale d'Arles, Jean-Marc Rouillan avait qualifié les prisons d'«éliminatoriums de la République». Il est difficile de ne pas se remémorer la formule quand nous avons vu sa santé se dégrader brutalement. Le plus surprenant est sans doute que cette situation ne le rattrape... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2009

Julien Coupat, enfermé depuis quatre mois

Demande de mise en liberté a nouveau rejetée Coupat va contre-attaquer « Nous allons nous déplacer sur le terrain politique, là où toute cette affaire a été fabriquée », prévient l'avocate de Julien Coupat, dont la demande de remise en liberté a été à nouveau rejetée. SOURCE L'entourage de Julien Coupat veut contre-attaquer après le nouveau rejet, vendredi 13 mars, par la cour d'appel de Paris, d'une demande de remise en liberté du cerveau présumé des sabotages de lignes TGV, en détention depuis... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 21:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mars 2009

L'Île aux fleurs

« J'avais tout essayé: Adam Smith, John M. Keynes, Max Weber, Das Kapital, Alain Badiou et Che Guevara, rien à faire, ça ne voulait pas rentrer. Le film de Jorge Furtado a été un éblouissement. J'ai tout compris en douze minutes. Le plan de L'Horreur économique s'est déroulé dans ma tête. » (Viviane Forrester) « Je dois tout à L'Ile aux fleurs. » (Naomi Klein) « Je rêve de confier une chronique hebdomadaire à Furtado, mais ce con-là, il ne boit pas. » (Siné) « Où veulent-ils en venir, avec cette histoire de pouce préhenseur... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
28 février 2009

Fuck la calotte

C'est publié à l'occasion de la semaine antireligieuse organisée par les anars d'Acrata, rue de la Grand-Ile, à Bruxelles. [Heures de permanence: quand ils ont le temps, mais jamais les lendemains de cuite.] Cent pages d'appel à la liquidation des corbeaux de toutes obédiences, par toutes sortes de poètes irresponsables et de fous furieux (si j'en crois le San Francisco Chronicle du 27 février 1908) comme Meslier, Sade, Stirner, Ferré, Proudhon, Baudelaire, Reclus, Most, Rimbaud, Twain, Libertad et même les surréalistes du groupe... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 février 2009

Folie douce

Le 27 février 1908, on lisait dans le San Francisco Chronicle (journal du groupe Hearst) que le fait d'affirmer ses convictions anarchistes est « une preuve décisive de folie incurable ». Eh bien soyons cinglés, ou ne soyons rien. Et lisons.
Posté par charles tatum à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2009

De l'air !

jura libertaire
Posté par charles tatum à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2009

S'évader de prison: un droit fondamental

Reçu ceci : Le droit de tout homme enfermé, c'est de s'évader« Tenter de s’évader pour un prisonnier, c’est comme se mettre en grève illimitée pour un travailleur. C’est refuser de se laisser écraser, d’être transformé en marchandise corvéable et jetable, détruite dès qu’elle n’est plus rentable ou qu’elle refuse d’accepter les lois économiques d’un État au service des riches et des possédants. « Il devrait être impossible pour un cerveau sain d’imaginer qu’un être humain puisse en enfermer un autre. Alors, que dire de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 février 2009

Darien: l'ennemi du peuple

« Parmi les nombreuses et ridicules croyances des malheureux, figure celle-ci: leurs misères doivent nécessairement exciter la sympathie. C'est, vraiment, la plus tenace de leurs convictions. On ne saurait trop, dans leur intérêt même, leur démontrer à quel point une telle croyance est grotesque. Si les déshérités étaient les victimes d'un sort impitoyable, et s'ils ne pouvaient en aucune manière améliorer leur position, sans doute conviendrait-il de les plaindre, et peut-être de porter jusqu'à l'amour la pitié inspirée par eux. Mais... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 22:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 février 2009

Octave Mirbeau

Octave Mirbeau. 16 février 1848-16 février 1917 « La société aurait tort de se plaindre. Elle seule a engendré Ravachol. Elle a semé la misère: elle récolte la révolte. C'est juste. « Qui donc, durant cette lente, éternelle marche au supplice qu'a été l'histoire de l'humanité, qui donc versa le sang, toujours le même, sans relâche, sans une halte dans la pitié ? Les gouvernements, les religions, les industries, ces bagnes du travail, en sont tout rouges. Le meurtre dégoutte de leurs lois, de leurs prières, de leurs... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
15 février 2009

Retort : entretien transocéanique

Nous n'avions pas de nouvelles du groupe américain Retort (Iain Boal, T.J. Clark, Joseph Matthews, Michael Watts) depuis la publication française de leur premier livre, Afflicted Powers. Capital and Spectacle in a New Age of War (2005) [traduction: Des images et des bombes. Politique du spectacle et néolibéralisme militaire, Les prairies ordinaires, 2008]. Ce texte, la première analyse lisible (et palpitante) qui nous vienne d'Amérique depuis la destruction des tours du WTC, la guerre d'Afghanistan et la croisade irakienne, avait été... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,