26 octobre 2012

Franck Barcellini, la musique de mon oncle

Franck Barcellini avait à peine 35 ans lorsqu'il composa la musique de Mon Oncle. Il est mort ces jours-ci à Saint-Nazaire*, à l'âge de 92 ans. Beaucoup ignorent son nom. Il n'empêche. Nous sommes très nombreux, à qui ses rengaines donnent une petite idée de l'éternité. Voici une variation très simple sur le thème principal de Mon Oncle, par l'Ensemble de saxophones d'Héricourt. Ces jeunes gens sont formidables.  * Oui, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), où Tati tourna Les Vacances de Monsieur Hulot,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 octobre 2010

Tati passe la frontière linguistique

« Deux temps, trois mouvements » L'exposition qui cartonna au printemps 2010 à la Cinémathèque française est visible en Belgique pendant quelques mois; ça se déroule à Gand, dans les locaux du Provinciaal Cultuurcentrum Caermersklooster (clic), du 15 octobre au 16 janvier 2011; infos précises ici (reclic).
Posté par charles tatum à 17:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2010

Hotties Reading 159

J.T.
Posté par charles tatum à 00:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 novembre 2009

Les Turcs à Amiens, suite

Visible au festival d'Amiens, dans la rétro « Studios de Yesilçam » Vurun Kahpeye (Frappez la putain) d'Ömer Lufti Akad, 1949 Ce premier film mythique de Lufti Akad vient d'être restauré par la Fondation Groupama Gan. Cet organisme, qui se penche actuellement sur le sort des films de Pierre Étaix, a également nettoyé en 2009 les négatifs des Vacances de Monsieur Hulot (Tati, 1953) et de deux documentaires de Manuel de Oliveira, As Pinturas do Meu Irmäo Julio (1965) et Lisboa Cultural (1983) [ à l'intention des programmateurs... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
13 juin 2009

Lectures pour tous : Pierre Étaix

Pierre Étaix, dessin préparatoire pour la villa Arpel (Mon oncle, Jacques Tati, 1958) « Depuis quelque temps, mon œil gauche tente un rapprochement avec le droit. C'est louche. » [Mon œil] « Ce matin encore, après un shampooing, je disais à mes cheveux: Ah! vous tombez bien. J'ai deux mots à vous dire. » [De mauvais poil] « J'ai connu un grand peintre sur soie qui faisait sous lui. » [Sans vouloir me vanter] « Vous connaissez Jérôme?... Mais si... un grand et beau garçon blond, qui habite un peu plus haut que chez vous...... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 avril 2009

Amendons la loi Evin à 14h00

Après la pipe à Tati (l'expo de la Cinémathèque), la clope à Tautou (Coco Chanel). Commencent à nous fatiguer, les publicitaires. Voici quelques documents trouvés sur le Guardian et qui ont échappé aux coupe-cigares des salopiauds de Metrobus, la régie marchands-de-soupe des transports en commun de Paris (espace public). Jacques Tati, Mon oncle, 1955 Humphrey Bogart, In a Lonely Place (Nicholas Ray, 1950) George Brent et Bette Davis, Dark Victory (Edmund Goulding, 1939)
Posté par charles tatum à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

16 avril 2009

La pipe de Jacques Tati : la honte !

AVANT Je ne vous ferai pas l'injure de vous raconter l'histoire des auto-censeurs obtus de la RATP (à l'intention des Martiens: il s'agit des gagne-petits du service juridique de la Régie autonome des transports en commun de la région parisienne) et de la pipe de Jacques Tati (à l'intention des Plutoniens: le plus grand cinéaste fumeur de pipe qui soit jamais monté sur un Solex, par ailleurs parrain de notre ami Pierre Etaix -- à qui une décision de justice inspirée par la plus couillonne interprétation de la loi vient... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 novembre 2008

Pierre Étaix : Je hais les pigeons

Salut à Pierre Étaix, né à Roanne le 23 novembre 1928 « Partout, dans chaque quartier, il y a des vieilles femmes qui portent des bonnets qu'elles ont elles-mêmes tricotés pour leur lancer des miettes ou des saloperies enveloppées dans de vieux journaux. Il faut voir les pigeons se précipiter sur ces saloperies, histoire d'apitoyer les vieilles. C'est odieux ! Mais ça marche, car elles recommencent et, eux, refont semblant d'avoir faim. [...] Le pigeon me fait pitié, lorsqu'il vient, pour y crever, s'installer sur le rebord... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 octobre 2008

Treize à table aux Kerguelen

« Quels sont les douze films français que tu emporteras quand tu décideras d'échouer pour de bon aux Kerguelen ? » On me pose si souvent la question que j'ai fini par me pencher là-dessus. Pourquoi douze ? sans doute à cause des huîtres. Pourquoi les Kerguelen ? parce que grâce aux manchots, phoques, baleines et éléphants de mer qui en constituent la faune naturelle, sans parler des pensionnés de la marine marchande qui y dessèchent paisiblement leurs vieux jours, l'archipel est nettement moins sinistre que l'habituelle "île... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:20 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
30 juin 2008

Trombicula autumnalis

L'internaute obligé de passer juillet au grand-duché du Luxembourg (ou en Alsace, ou dans le septième arrondissement de Paris) croit qu'un séjour estival à quelques encâblures de la côte atlantique donne des idées exaltantes, comme celle-ci : Ou celle-là (plus ou moins la même chose) : C'est compter sans le trombicula autumnalis, dont la larve est connue sous le nom d'aoûtat, et qui vaut quelques désagréments au voyageur mal avisé. Cette larve est l'objet de la leçon de choses de la quinzaine,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,