03 novembre 2022

« Old and Only in the Way » (Charlie Poole)

Ce blues de 1928 qui pleure la mise au rebut des pauvres vieux n'a rien perdu de sa signification à l'heure du jeunisme tous azimuts.Bob Dylan lui consacre un chapitre dans son formidable Philosophie de la chanson moderne (Fayard, illustré, 360 p., trad. Jean-Luc Piningre) et le met en lien avec une des paraboles cyniques dont Charles Tatum [le vrai, celui de Ace in the Hole de Billy Wilder, 1951] a le secret. ~ When you walk along the street How often times you'll meet Some poor old man who's getting old and grey His age is... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 juillet 2022

James Caan 1940-2022

le regretté James Caan, qui vient de casser sa pipe, avait tourné deux fois avec Hawks dans Red Line 7000 (1965) et El Dorado (1966) ~ Un peu plus tôt, il apparaissait dans Irma la douce, de Billy Wilder (1963)
Posté par charles tatum à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 janvier 2022

Nos films préférés en 2021 : Jean-Pierre Bouyxou

Dans l’ordre de leur (re)découverte Enter the Dragon [Opération Dragon], Robert Clouse (Hong Kong/États-Unis, 1973) Kiss Me, Stupid [Embrasse-moi, idiot !], Billy Wilder (États-Unis, 1964) Coffy [Coffy, la panthère noire de Harlem], Jack Hill (États-Unis, 1973) Le Million, René Clair (France, 1931) The Tomb of Ligeia [La Tombe de Ligeia], Roger Corman (États-Unis/Royaume-Uni, 1964) Falstaff – Campanadas de medianoche [Falstaff, ou Chimes at Midnight], Orson Welles (Suisse/Espagne, 1965) Terror at Orgy Castle, Zoltan G.... [Lire la suite]
06 février 2020

And then they were none

Kirk Douglas (1916-2020), as Charles Tatum [Ace in the hole, Billy Wilder 1951] "I've done a lot of lying in my time. I've lied to men who wear belts. I've lied to men who wear suspenders. But I'd never be so stupid as to lie to a man who wears both belt and suspenders."
Posté par charles tatum à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juillet 2019

Billie Holiday, juste avant la nuit

11 mars 1959, New York. Ray Ellis and his orchestra. Harry Edison (tp), Joe Wilder (tp), Billy Byers (tb), Al Cohn (ts), Danny Bank (bs), Hank Jones (p), Barry Galbraith (el g), Milt Hinton (b), Osie Johnson (dms)
Posté par charles tatum à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
01 septembre 2018

D'une bouche à l'autre

de Putting Pants on Philip, Leo McCarey (1928) à Seven Itch Year, Billy Wilder (1955) [merci à Fabrice, voir plus bas]
Posté par charles tatum à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

10 décembre 2017

Cent un ans

Charles Tatum, le seul, le vrai, a eu 101 ans hier. Ce qui me laisse de la marge.      
Posté par charles tatum à 12:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 février 2017

Ace in the Hole, Billy Wilder, 1951

Des copies toutes neuves déboulent sur les écrans français, me dit-on. ***
Posté par charles tatum à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2017

Nos films préférés en 2016 : Vinz J. Orlof

Bilan Trois films irrigués, me semble-t-il, par les idées situationnistes Pour la critique radicale de la réification et l’analyse astucieuse des enjeux du terrorisme : Nocturama, de Bertrand Bonello.   Pour la manière de détourner les rôles assignés et de se réapproprier le quotidien :– soit par l’excentricité : Toni Erdmann, de Maren Ade.  – soit par la poésie : Paterson, de Jim Jarmusch. Quatre magnifiques portraits de femmesEn solo : Aquarius, de Kleber Mendonça Filho ;... [Lire la suite]
29 octobre 2016

Incadrage : Wilder, Eastwood

Ace in the Hole (Wilder, 1951) in Jersey Boys (Eastwood, 2014) envoi Ph!l
Posté par charles tatum à 09:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,