07 juillet 2022

Le seul espoir du jazz (Barney Wilen)

Juillet 1967. Sollicité par Jean-Louis Ginibre, rédacteur en chef de Jazz Magazine, Barney Wilen (1937-1996) se soumet au jeu du blindfold test bien connu des musiciens de jazz de l'ère pré-numérique. Voici sa réponse, reproduite dans le numéro spécial du même Jazz Magazine, n°750, juillet 2022. Sur la platine, Albert Ayler interprète Holy Ghosts (enregistré en 1965, écoutez ci-dessous). [Quelques mois plus tôt, dans un contexte similaire (le quintet d'Ayler jouait Prophet Spirits), l'ineffable Daniel Humair expectorait: «Sous... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 novembre 2015

Sacha Distel et John Lewis, Afternoon in Paris

All the things you are   Sacha Distel (guitare), John Lewis (piano) Barney Wilen (tenor sax) Percy Heath (bass), Kenny Clarke (drums) enregistré en janvier 1958 [Merci Billy Woodberry]
Posté par charles tatum à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
15 septembre 2012

« The rest of your life - Barney Wilen », film de Stéphane Sinde

[The rest of your life, Barney Wilen et Marie Möör, 54', 2009]
Posté par charles tatum à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 août 2012

Marie (Möör) et Barney (Wilen) nous comblent

Encore un extrait de CendriLion (2012)
Posté par charles tatum à 00:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 juillet 2012

Beau Masque

Marie Möör (voix et mise en scène), Barney Wilen et Jérôme Braque (musique), version inédite de « Beau Masque » enregistrée pour l'album CendriLion (1987).  L'album, apprend-on, est enfin disponible (clic).  Tous mes mercis vont aux joyeux drilles Glaz (de Saint-Sébastien s/Loire) et Bayon (de Paris), à Marie Möör ça va d'soi, mais que ça ne vous exempte pas d'écouter les disques merveilleux du tant regretté Barney Wilen
Posté par charles tatum à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,