23 mai 2018

Qu'est-ce que vous dites de ça ?

Idella do Brasil, pile poil vingt-cinq heures après sa naissance. La petite pète le feu (je l'ai vue s'essayer au galop). Rita, la mère, n'en pense pas moins. Le patron, Monsieur Lester, et la famille boiront demain le champagne. Qu'est-ce que vous dites de ça ?
Posté par charles tatum à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mai 2018

Lectures pour tous : Vladimir Nabokov

Bien qu’il n’appréciât guère Sigmund Freud (qu’il appelait « le charlatan viennois », entre autres amabilités), Nabokov aimait la vieille Russie et les langues vivantes, les papillons et les chiens, les histoires de famille et rigoler un bon coup. « Oncle Dan, assis dans un fauteil rembourré, essayait de lire (à l’aide d’un des dictionnaires liliputiens pour touristes peu exigeants qui lui servaient à déchiffrer les catalogues d’art étrangers) un article apparemment consacré à la culture des huîtres, qu’il venait de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 mai 2018

Les non-événements d'un jour férié

Une triple nouvelle a attiré notre attention, en ce mardi 8 mai 2018. On nous prie de faire savoir à nos adhérents que Les Lépidoptéristes de France, le bulletin de la Fédération départementale des chasseurs du Morbihan et Médiapart ne « couvriront » pas, cette année encore, le festival du film de Cannes. On s'en fout ? On s'en contrefout.
Posté par charles tatum à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mai 2018

Mouches volantes et persistance

« Je ne fais pas non plus allusion à ce qu’on appelle muscae volitantes – ombres projetées sur les bâtonnets de la rétine par des atomes de poussière dans l’humeur vitrée, qui sont perçus sous l’aspect de filaments transparents s’en allant à la dérive à travers le champ visuel. Ce qui se rapproche le plus, peut-être, de mes mirages hypnagogiques, c’est la tache colorée, le coup de poignard d’une image persistante, dont la lampe, que l’on vient juste d’éteindre, blesse la nuit palpébrale. » Vladimir Nabokov, Autres Rivages,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 avril 2018

Défendons l'oryctérope

Extrait de Zig et Puce et le professeur Médor, par Alain Saint-Ogan, 1941 [merci à Jean Rolin, qui nous a appris l'existence de l'oryctérope]
Posté par charles tatum à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2018

Petites grenouilles

La grenouille arlequin est, dit-on, la miraculée de ce printemps. Mais attention, chacune des 96 espèces [famille des bufonidae], qu'on ne trouve qu'au Costa Rica, en Guyane et en Bolivie, est super dangereuse. Pas toucher.
Posté par charles tatum à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 mars 2018

Sudan

Le dernier rhinocéros blanc du Nord (mâle)
Posté par charles tatum à 13:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mars 2018

FDJ 26 : Ernesto Gunche & Eduardo Martinez de la Pera

La mosca y sus peligras, Argentine 1920  
Posté par charles tatum à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 février 2018

Lectures pour tous : David Wahl

« Un banc de maquereaux par exemple: t’es-tu jamais posé la question de ce qu’ils sont les uns pour les autres ? Des maris et femmes ? des pères et des filles ? des grands-mères et des petits-fils ? Les bancs de poissons semblent nous offrir l’image d’une communauté parfaite. En vérité, ces poissons sont tous pareils, ils ont tous le même âge. Ils ont nés de la même couvée. Les œufs et les larves dont ils sont sortis se laissaient porter dans les mêmes courants. Ils sont nés et mourront ensemble, pratiquement... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 janvier 2018

POL, Rolin et le traquet kurde

« Quel homme n’avait jamais rêvé de parcourir le monde en compagnie de sa petite cousine, collectionnant les oiseaux (et de ceux-ci les poux), et traquant çà et là des agents bolcheviques ? » Bref extrait du nouveau roman de Jean Rolin, Le Traquet kurde, un pur régal tout chaud tombé de la sacoche de la factrice – le premier livre copyrighté 2018 que j’ai le bonheur de lire, et le premier clin d’œil d’outre-tombe de son éditeur, le regretté P. O.-L.  ***
Posté par charles tatum à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,