10 janvier 2017

Nos films préférés en 2016 : Charles Tatum, Jr

Cinéma À Jamais, de Benoit Jacquot, France 2016 Belle de nuit. Grisélidis Réal, Autoportraits, de Marie-Ève de Grave, Belgique 2016 Certain Women, de Kelly Reichardt, États-Unis 2016 C’est l’amour et Le Cancre, de Paul Vecchiali, France 2015 et 2016 Diamant noir, de Arthur Harari, France-Belgique 2016 De la guerre et Nocturama, de Bertrand Bonello, France 2007 et 2016 Ma loute, de Bruno Dumont, France 2016 Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan, États-Unis 2016 Midnight Special, de Jeff Nichols, États-Unis 2016 Noces,... [Lire la suite]

06 janvier 2017

Nos films préférés en 2016 : Molly Louvain

Les longs 1. Onna ga kaidan wo ugaru toki [Quand une femme monte l’escalier], Mikio Naruse, Japon 1960 2. Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan, États-Unis 2016 3. Rahman Raghav 2.0, de Anurag Kashyap, Inde 2016 4. Diamant noir, de Arthur Harari, France-Belgique 2015 5. Carol, de Todd Haynes, États-Unis 2015 puis Made in France, de Nicolas Boukhrief, France 2015 Une vie, de Stéphane Brizé, France 2016 Sing Street, de John Carney, Irlande 2016 Tempête, de Samuel Collardey, France 2015 Sully, de Clint Eastwood,... [Lire la suite]
08 juin 2016

Benotman à Anvers, pour Harari

L'émotion du jour. Se rappeler que Arthur Harari a eu la sacrément bonne idée de confier un rôle important, dans son formidable Diamant noir, à l'irremplaçable Abdel Hafed Benotman, voyou non repenti, écrivain de culot, acteur inimitable et homme de grand cœur, ... et l'extrême élégance de lui dédier son film. [Benotman est mort en février 2015, après le tournage de Diamant noir, qu'il n'a sans doute pas vu.]
Posté par charles tatum à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 mars 2015

Sur Hafed Benotman, par Arthur Harari

Je n'avais jamais rencontré Abdel-Hafed Benotman. Mais la lecture de quelques-uns de ses livres, Les Forcenés, Les Poteaux de torture, Garde à vie (tous chez Rivages), parfois douloureux, souvent violents, toujours à contre-courant, m'avaient fait penser que nous étions de la même famille, que nous aurions pu être très copains. Cela n'arrivera pas. Il est mort il y a quelque jours faute de soins, invisible aux yeux de l'administration et du pouvoir républicains. Il avait 54 ans, dont 17 passés en taule. Honte à "La France debout"... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,