larves_mantes

La famille des mantidés, si l'on s'en tient à la classification publiée en 1839 par Audinet-Serville, suit celle des Blattaires, et précède celle des Phasmides ou Spectres. Elle comprend quatorze genres dont le onzième est celui des mantes proprement dites: on y distingue les mantes desséchée, superstitieuse, herbacée, la mante reuillebrune, la mante large-appendice (Mantis latistylus), les mantes sublobée, flavipenne, et mouchetée, la mante lune, la mante simulacre, les mantes patellifère, pustulée, voisine et variée, la mante à deux mamelons (Mantis bipapilla), la mante col-étendu, les mantes cuticulaire, éclaboussée, salie (inquinata) et gazée, la mante pieds-velus, les mantes ornée, pieuse, religieuse, prasine, prêcheuse et vitrée, la mante à ceinture, la phryganoïde, l'annulipède, la multistriée, la décolorée, la mante soeur, l'agréable, la mante bleu-d'acier (Mantis chalybea), la mante hanches-rouges (Mantis rubocoxata), la mante nébuleuse, et enfin, la mante claire et la mante de Madagascar.

Cette nomenclature est loin d'être inutile.

Roger Caillois, La Mante religieuse, 1937