Les Jeux olympiques sont finis.
Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir inventer maintenant pour distraire les pauvres ?

J'ai lu quelque part que « François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, sans doute au nom du "syndicalisme d’accompagnement" cher aux partisans de la collaboration de classe, prônait préventivement l’union sacrée olympique qui permet de "garantir la paix sociale durant les Jeux" en "laissant les conflits aux vestiaires" [Le Parisien, 9 mars 2005]. »

Ses troupes vont devoir le prendre au mot, et déclarer dès demain matin que la trève est finie. Tous aux Champs-Élysées !

chiotte

Pékin, 24 août. Dépités par leur septante-quatrième place au classement général, les athlètes français ont déserté la capitale chinoise à la cloche de bois. « Ils auraient pu nettoyer leurs cabinets », a déclaré le président Hu, vexé.