Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 401 737
Newsletter
Derniers commentaires
17 juin 2010

Jimmy Giuffre : « Smiles » de John G. Avildsen

« There was also a little movie called Smiles. I don't know if you know the name John Avildsen. He directed Rocky. Now, John Avildsen was in New York and knew of Jimmy's music before he ever got started big time. He borrowed money from his folks and anybody he could get money from and paid Jimmy a small amount once again to play the clarinet. The picture Smiles just showed how a friendly smiling person can be infectious and can go from one person to another. Jimmy played clarinet throughout the whole thing and it was done once again very beautifully, very sparsely. Jimmy always believed you should not have to be aware of the music, that it just should draw you into whatever the movie's about. So, when he [Avildsen] went out west and made it big, we never heard from him again. That was the end of our fling with John Avildsen. » [Juanita Giuffre, parlant de son mari à Rex Butters (avril 2003). La totalité de l'article sur Jimmy Giuffre est disponible sur jazzhouse.org ]

Smiles, 1964, réal John G. Avildsen, avec Roy Scheider. Musique Jimmy Giuffre (clarinet), Barre Phillips (contrebasse). On remarque au générique la présence de Marty «Scorcese», assistant réalisateur. Je remercie Raminagrobis qui m'a passé le tuyau (j'ignorais totalement l'existence de ce film, d'ailleurs absent de la base de données d'Imdb.) Merci également à Catlover sans qui nous n'aurions pas trouvé le numéro récent de Musica Jazz (Rome) où figure un article bien documenté de Daniel Soutif sur Smiles et Jimmy Giuffre, «Quindici minuti nella metro newyorkese».

 

 

Commentaires
P
Le personnage que l'on voit éternuer dans le métro à 1'17/ 1'20 EST Jimmy Giuffre.
Répondre
N
Film que j'ai particulièrement apprécié: la banalité du quotidien<br /> regardée...<br /> J'adore ce genre de film noir et blanc surtout quand il est tourné<br /> de cette manière: belles photos, gros plans, superbes acteurs<br /> (même Giuffre éternuant en musique) humour et belle leçon de <br /> sourires avec en plus un accompagnement musical splendide et <br /> judicieux. Merci Tatum, merci Catlover et merci Raminagrobis.<br /> Un vrai petit chef d'oeuvre....<br /> Noël.
Répondre
R
Sans oublier, comme le signale, Daniel Soutif, que Jimmy Giuffre est également figurant : voir à 1'17"...
Répondre
G
Ca vaut le coup aussi parce qu'après, Roy Scheider ne sourira plus jamais dans ses films.
Répondre