Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
le vieux monde qui n'en finit pas
Visiteurs
Depuis la création 1 401 874
Newsletter
Derniers commentaires
1 avril 2011

Sardines à l'huile, de Georges Fourest

Sardines à l'huile fine sans têtes et sans arêtes
(réclames des sardiniers, passim.)

georges_fourest

Sardines à l'huile

Dans leur cercueil de fer-blanc
plein d'huile au puant relent
marinent décapités
ces petits corps argentés
pareils aux guillotinés
là-bas au champ des navets !
Elles ont vu les mers, les
côtes grises de Thulé,
sous les brumes argentées
la Mer du Nord enchantée...
Maintenant dans le fer-blanc
et l'huile au puant relent
de toxiques restaurants
les servent à leurs clients !
Mais loin derrière la nue
leur pauvre âmette ingénue
dit sa muette chanson
au Paradis-des-poissons,
une mer franche et lunaire
pâle comme un poitrinaire,
la Mer de Sérénité
aux longs reflets argentés
où durant l'éternité,
sans plus craindre jamais les
cormorans et les filets,
après leur mort nageront
tous les bons petits poissons !...

Sans voix, sans mains, sans genoux*
sardines, priez pour nous! ...

[* Tout ce qu'il faut pour prier.]

Georges Fourest, Petites élégies falotes (in La Négresse blonde), 1909,
Grasset, "Cahiers rouges", 2009

Commentaires
L
Pourtant là c'est qu'on s'en fait <br /> De la raie jusqu'aux sourcils...<br /> Et à la baguette, des sushis.<br /> Autant l'dire, Y en aura à bouffer<br /> A la suite...
Répondre
R
Je veux dire Robert Desnos. <br /> Fourest, moins plaisir-simple-du-jeu-de-mot que l'un, moins tendre que l'autre, est plus cruel, plus sec. Et il n'aime pas les curés, c'est tout à son honneur.<br /> <br /> Allons-y pour Desnos.<br /> <br /> Le poisson sans-souci<br /> Vous dit bonjour vous dit bonsoir<br /> Ah ! qu’il est doux qu’il est poli<br /> Le poisson sans-souci.<br /> <br /> Il ne craint pas le mois d’avril<br /> Et tant pis pour le pêcheur<br /> Adieu l’appât adieu le fil<br /> Et le poisson cuit dans le beurre.<br /> <br /> Quand il prend son apéritif<br /> à Conflans Suresnes ou Charenton<br /> Les remorqueurs brûlant le charbon de Cardiff<br /> Ne dérangeraient pas ce buveur de bon ton.<br /> <br /> Car il a voyagé dans des tuyaux de plomb<br /> Avant de s’endormir sur des pierres d’évier<br /> Où l’eau des robinets chante pour le bercer<br /> Car il a voyagé aussi dans des flacons<br /> Que les courants portaient vers des rives désertes<br /> Avec l’adieu naufragé à ses amis.<br /> <br /> Le poisson sans-souci<br /> Qui dit bonjour qui dit bonsoir<br /> Ah ! qu’il est doux et poli<br /> Le poisson sans-souci<br /> Le souci sans souci<br /> Le Poissy sans Soissons<br /> Le saucisson sans poids<br /> Le poisson sans-souci.
Répondre
L
IMPORTATIONS JAPONAISES CONTROLÉES : UN NUAGE DE MENSONGE<br /> <br /> 01 avr 2011 Laisser un commentaire<br /> <br /> by nosotros.incontrolados in Actualité-actualiture, NUCLEAIRE/ENVIRONNEMENT/PUANTEURS [Edit]<br /> <br /> Un article du canard enchainé du 30 mars 2011 relève une information assez intéressante et « bizarrement » totalement absente de tous les autres médias qui nous jurent, la main sur le cœur, que les produits importés du Japon sont hautement contrôlés.<br /> <br /> <br /> Effectivement, si, à la suite de l’incident de la centrale de Fukushima, il a bel et bien été mis en place une procédure de contrôle des produits en provenance du Japon, il est notable de s’apercevoir que cette procédure ne prévoit, en aucun cas, un taux de radiation nul…<br /> <br /> Cette procédure relève même d’un texte voté par la commission européenne, suite à l’incident -?-de Tchernobyl, qui, loin d’interdire l’importation de produits radioactifs, permet la continuité des échanges commerciaux entre les pays ou se serait produit un incident nucléaire et l’Europe (art. 733/2008 du 15 juillet 2008).<br /> <br /> Pourtant, alors que cette procédure a bel et bien été mise en place et permet à des produits contaminés de se retrouver dans nos assiettes.<br /> <br /> Nos médias continuent, dans leur ensemble, à affirmer qu’aucune radioactivité n’est à craindre concernant les importations japonaises, que les « salades japonaises présentant des traces de radioactivité sont jetées immédiatement », comme ils le prétendent même au mépris de la vérité.<br /> <br /> Le texte précisant les normes suit :<br /> <br /> « La radioactivité maximale cumulée de césium 134 et 137 ne doit pas dépasser [9]:<br /> <br /> a) 370 becquerels par kilogramme pour le lait et les produits laitiers énumérés à l’annexe II et pour les denrées alimentaires qui sont destinées à l’alimentation particulière des nourrissons pendant les quatre à six premiers mois de leur vie et qui répondent à elles seules aux besoins nutritionnels de cette catégorie de personnes, qui sont conditionnées au détail en emballages clairement identifiés et étiquetés en tant que « préparations pour nourrissons »;<br /> <br /> b) 600 becquerels par kilogramme pour tous les autres produits concernés. »<br /> <br /> (article 2 alinéa 2 de la loi 733/2008)<br /> <br /> <br /> Ces normes ont, bien entendu, été mises en place non pas par des scientifiques, mais par « les organismes de contrôle » qui, dans leur ensemble, dépendent financièrement directement de la filière nucléaire…<br /> <br /> On pourra me taxer, une nouvelle fois, de « catastrophiste », je me contenterai donc, plutôt que de vous livrer mes impressions concernant de telles mesures, de vous livrer celles d’une vraie spécialiste, Corinne Castanier, directrice de la CRIIRAD, citée par le Canard :<br /> <br /> « Un enfant qui consommerait des aliments dont la contamination atteint les limites fixées par la Commission recevrait une dose de rayonnement très supérieure au niveau maximum autorisé sur un an. Il serait ainsi exposé à un risque de cancer tout à fait inadmissible! »<br /> <br /> -Si tant est bien entendu que nous trouverions encore assez « acceptable & admissible » d’être contre notre plein gré ainsi exposés aux nuisances de ce monde de mort, dans toute son étendue, technologique, culturelle, industrielle on encore politique et sociale…-Ndlr-<br /> <br /> Nous voilà donc rassurés sur l’honnêteté dont font preuve nos gouvernants, leurs « zexperts-en tout » et les médias qui les suivent une nouvelle fois après Tchernobyl, Windscale, Tree-mile-Island, Bugeay et tant d’autres passés sous silence<br /> <br /> Nous ne voudrions pas vous secouer la pogne de la corde sensible et compassionnelle en vous parlant du danger direct qu’ils n’hésitent pas à faire courir à nos enfants comme à nous-mêmes !<br /> <br /> Sur ce dernier point il faut reconnaitre que beaucoup d’efforts sont faits:<br /> Chaque année il y a un grand TELETHON d’organisé.<br /> <br /> <br /> Ces jours-ci par exemple<br /> c’est le tour merdiatique<br /> du SIDACTION…<br /> <br /> <br /> Vivement celui des urnes<br /> orphelines<br /> !!!<br /> <br /> それでも良い食欲 (bon appétit quand même)<br /> <br /> Josh+Steph.
Répondre
J
La maman des poissons elle est bien gentille<br /> Elle ne leur fait jamais la vie<br /> Ne leur fait jamais de tartines<br /> Ils mangent quand ils ont envie<br /> Et quand ça a dîné ça r'dine<br /> La maman des poissons<br /> Elle a l'œil tout rond<br /> On ne la voit jamais froncer les sourcils<br /> Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille<br /> Et moi je l'aime bien avec du citron
Répondre
L
nosotros.incontrolados<br /> avr 01, 2011 @ 15:00:20<br /> <br /> - »UN EURODÉPUTÉ SUR QUATRE SERAIT PRÊT À SE VENDRE et à jouer la Morue de la Marée… »<br /> <br /> A prix Dior-dur ,Mais contre un « complet-fesse-thon » de chez LVMH-&-Thonsorts.<br /> <br /> C’est un arrivisme de harengs-saur<br /> se monnayant au cours du maquereau!
Répondre