Ce matin, l’ami Gérard Lenne écrit ceci.

Va-t-on en sortir ?

« J’ai l'impression que la situation empire de jour en jour. Nous sommes entrés définitivement dans l’ère du soupçon et de la délation. Un comédien du film de Valeria Bruni-Tedeschi LES AMANDIERS est accusé de viol (évidemment). Je ne le connaissais pas, mais l’accusation sans preuve valant culpabilité, j’apprends que plusieurs salles de cinéma ont retiré le film de leur programmation. Ces braves exploitants ont tellement peur (de quoi ? d'être accusés à leur tour ?) qu’ils agissent comme si la chose était déjà jugée. C'est ce que j'appelle une mentalité de collabos. Depuis, je vois que le quotidien Libé traite cette affaire à la une. A l’instar de Mediapart, ses journalistes ont mené une enquête policière, c’est-à-dire qu'ils pratiquent une justice privée plus importante pour eux que celle de la Justice. Où est le Libération que nous avons connu dans les années 70 ? Il est bien mort. » Gérard Lenne

amandiers