15 février 2015

Nos films préférés en 2014 : Patrick Leboutte

Cher JC, Qu’elle est difficile, ta question: nos films de l’année. Comment y répondre quand comme toi (du côté d’Allaire) ou comme moi, à Liège, pareillement otages des monopoles locaux, quand bien même se rhabilleraient-ils "art et essai", on ne voit plus rien. La voilà, la vraie question: comment fait-on pour vivre dans la nuit, dans l’obscurité, à l'entrée d’un tunnel provisoirement sans fin, dont je crains qu’à nos âges, nous ne puissions espérer voir le terme, nous qui venons du cinéma, des trois lumières, l’image, les corps,... [Lire la suite]

21 mars 2014

Mémoires d'un fils à papa, de Marcel Ophuls

Deux extraits choisis au hasard dans le livre de souvenirs de Marcel Ophuls, Mémoires d’un fils à papa (Calmann-Lévy, 2014): une évocation du dadais Karl Valentin (déjà cité ici, précisément le jour de la Saint-Valentin) et une croustillante histoire juive new-yorkaise de l'après-guerre. Le dernier film d’Ophuls, Un voyageur (Cannes 2013), devrait quant à lui parvenir bientôt sur nos écrans. 1 La véritable vedette de La Fiancée vendue était ce grand clown bavarois de Karl Valentin. [Il a été un des maîtres d’un autre grand Bavarois,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 février 2014

Ce que nous inspire la fête du jour (à peu près la même chose que la Saint-Glinglin)

Pas besoin d'entendre l'allemand. Vous verrez. Viva Karl Valentin ! Viva Liesl Karlstadt ! CLIC
Posté par charles tatum à 19:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2011

Une bise et au lit 132

Marilyn (avec une pensée fraternelle pour Saturnin Fabre)
Posté par charles tatum à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 novembre 2009

Chainsaw Maid, de Nagao Takena

J'ai trouvé ce petit bijou sur le nouveau site de l'Arenberg [ clic ]. Retitré La Bonne contre les morts-vivants, le film est réalisé avec de la pâte à modeler qu'on anime image par image. (En Belgique, où l'on ne fait rien comme ailleurs, les petits enfants appellent cela de la plasticine.) C'est un boulot colossal, d'autant que l'auteur a dû s'imprégner de George Romero et se taper un peu de Tobe Hooper, Sam Raimi et Wes Craven pour faire bonne mesure. Et il connaît Lynch: il a même piqué un thème de Badalamenti. C'est parfaitement... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,