Rappel : on trouvera ICI un éloge d'Etienne O'Leary par Jean-Pierre Bouyxou,

et un lien avec Day Tripper (Voyageur diurne), 1966