« Paraphrasant Céline disant que l’amour c’est l’infini à la portée des caniches, l’enfant c’est l’immortalité à la hauteur du mouton. Non, l’enfant n’est pas l’avenir de l’adulte. Encore un mensonge inventé par la société pour nous faire tenir tranquilles, et formulé ainsi: vos enfants réussiront là où vous avez échoué, nous leur donnerons les moyens grâce à l’école et à la promotion sociale, c’est garanti sur facture. Le bonheur c’est pour vos enfants, pas pour vous. En attendant des lendemains qui chantent pour votre progéniture, fermez-la. Un "mon enfant l'aura peut-être" vaut-il mieux qu'un "je le veux, ici et maintenant" ? Cela se discute. »

Corinne Maier, No Kid. Quarante raisons de ne pas avoir d’enfant
(Chapitre « L’enfant sonne le glas de vos rêves de jeunesse »), Michalon, 2007.

Du même auteur, on peut lire dans la foulée Dehors les enfants !, Albin Michel 2020, certes moins drôle que No Kid, et sûrement moins subversif. Corinne Maier se serait-elle adoucie plus vite que le monde a changé ? Je vous laisse juge.

Il est recommandé en tout cas de flâner avec nous chez Théophile de Giraud, "tête pensante du mouvement childfree et anti-nataliste". C’est ICI.

Et l'on poursuivra avec un mélodrame du regretté Topor, dont le personnage cloue un bébé sur sa porte.

topor le bébé