Le Monde se dessale un peu, et c'est bon pour le moral. Stéphane Oiry, que je salue, fait un clin d'oeil cette semaine aux pulps et aux couvertures des années cinquante. Son dessin illustre le compte rendu, par l'excellent François Angelier, de Janine 1982, roman de l'Ecossais Alasdair Gray. Traduction de Claro, publiée dans la collection que celui-ci a créée au Cherche Midi, "Vice caché". On le lira bientôt.

stephane oiry