22 décembre 2008

Hotties reading 19 (Jacques Demy)

© Giancarlo Botti Jacques est le premier metteur en scène qui m'ait vraiment regardée, vue. Quelque chose m'a révélée, rassurée et confortée dans l'idée que je pouvais faire quelque chose auquel je ne croyais pas beaucoup, non pas parce que j'avais des doutes, mais parce que j'avais un doute beaucoup plus profond, sur l'idée qu'on peut faire quelque chose de particulier, qu'on est unique. Oui, il m'a donné le sentiment que j'étais unique. L'univers de Jacques Demy m'a profondément marquée. Une fragilité, quelque chose de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 octobre 2008

La médiathèque, le colonel et les poilus

Le journal de la Médiathèque de la communauté française de Belgique fait peau neuve. Le nouveau canard s'intitule simplement La Sélec - titre un peu branchouillard, mais ce n'est pas plus laid ni plus ridicule que le Carnet et les instants, la Nouvelle Image le Vieux Monde ou l'Etre et le néant. Douze grandes pages, une maquette simple et de bon goût avec jusque ce qu'il faut d'austérité... (Mais bon Dieu, pourquoi cette agrafe médiane ? Elle empêche de déplier à loisir l'affiche-cadeau qu'elle tient prisonnière, et l'on s'y... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
28 septembre 2008

No thanks, Mrs. Greer

Et vous, vous savez pourquoi on a autant de mal avec la mort de Paul Newman qu'avec -- disons -- la disparition de Budd, il y a sept ans ? (Ou celle de Coburn, un an plus tard, presque jour pour jour ?) Quand on saura ça, on comprendra la bizarreté du lien qu'on entretient avec le cinéma. Je répète la question, restée sans réponse depuis le mois de mai : qu'est-ce qu'il y a de si bouleversant dans le western, aujourd'hui ? [En plus, on me dit que la bizarreté, ça n'existe pas. Drôle de dimanche matin.] Randolph Scott, Nancy... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
20 août 2008

Christophe et le mélodrame : l'heure suprême

Toute occasion est bonne pour défendre le mélodrame. Genre cinématographique majeur, le mélo est très injustement méprisé par un public moderne pour qui Tous les autres s'appellent Ali n'est qu'un vieux film antiraciste, Corps à coeur un film de vieux avec du cul, Catene un truc italien dont les origines remontent au jurassique (avec Yvonne Sanson, tout de même, et un titre français à tomber par terre: Le Mensonge d'une mère), tandis que Leave Her to Heaven et les deux versions de Imitation of Life fournissent un prétexte à quelques... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 19:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 juillet 2008

Freie Arbeiter Stimme

Oyez. Retour sur le billet du 11 juillet, Kvetch, où l'on pouvait entendre, sur fond d'images non identifiées, la version yiddish d'une chanson associée au mouvement anarchiste américain. Ça nous tracassait. On se demandait d'où venaient ces paroles, quelles étaient ces images, tout ça. Grâce à l'opiniâtreté combinée de Globe Glauber et du discret Xlanig, nous savons que l'auteur n'est autre que le militant et poète David Edelshtadt, dont la chanson, Vacht Oyf !, est disponible dans des versions différentes, sur au moins deux... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,