23 août 2015

32 variations pour dimanche soir

32 variations en do mineur pour dimanche soir (Ludwig van B. Au piano : Glenn Gould)
Posté par charles tatum à 23:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 août 2015

Le monde des livres

Qui a dit qu’en 2015 les bourges de centre gauche et les boursicoteurs tournaient le dos à la littérature ? Leur gazette préférée consacre cette semaine six fois deux égale douze pleines pages au phénomène de foire le plus aimé/détesté du pays, bouffon du roi, auteur à succès chez Flammarion et acteur insipide chez Delépine et Kervern. NB. Douze pages (on a vérifié), c’est plus que la surface dédiée par le même canard, ces dix dernières années, à André Blavier, Roberto Bolaño, Carlo Emilio Gadda, László Krasznaorkai et Annie Le Brun... [Lire la suite]
15 juillet 2015

On aurait volé de crâne de Murnau

On apprend en effet la disparition du crâne de Friedrich Wilhelm Murnau, dans le caveau familial au cimetière de Stahnsdorf, près de Berlin, où le cinéaste gît depuis sa mort en 1931. Les motivations des skullsnatchers sont obscures, et leur modus operandi encore inconnu. La police allemande a diligenté une enquête. ~ This breaking news could be straight out of a horror movie. The head of legendary director F. W. Murnau was stolen from his grave in Berlin. He died in 1931. The movie Nosferatu has been released in 1922 and is... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 juillet 2015

La Rochelle, 43e, 06

A La Rochelle, une des perles de ce mercredi est le premier long métrage de Jean-Gabriel Périot (né en 1974). Une jeunesse allemande, composé exclusivement de documents, retrace la genèse, l'action subversive et la liquidation par l'Etat fédéral allemand, du groupe Fraction Armée Rouge. Où l'on apprend, pour qui l'ignorait encore, que l'Etat capitaliste, arrogant et sûr de lui, suscite la violence de ses opposants radicaux et s'arroge, quoi qu'il advienne, le privilège d'avoir le dernier mot en la matière. Le film de Périot s'achève... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 avril 2015

10 avril, Franz reçoit une lettre du docteur

Berlin-Charlottenburg, 10 avril 1917, Cher Monsieur, Vous m’avez causé bien des soucis. J’ai offert votre Métamorphose à ma cousine. Mais elle n’a rien compris à l’histoire. Ma cousine l’a passée à sa mère qui, elle non plus, n’y a entendu goutte. La mère l’a alors fait lire à mon autre cousine, laquelle ne lui a trouvé aucun sens. Voici ce que ces dames m’ont écrit: comme c’est moi le docteur de la famille, elles me somment de leur expliquer l’intrigue. Or je suis complètement dans le brouillard. Monsieur ! J’ai passé des... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 novembre 2014

Hotties Reading 376

Helmut Zacharias and his orchestra, Light my Fire 1971
Posté par charles tatum à 00:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2014

Pinto et Beavers au palmarès de l'Age d'Or [Bruxelles]

Bruxelles : le jury de l'Age d'Or [pas seulement un prix, désormais un vrai festival] a tranché. Birgit Hein, Guy-Marc Hinant et Stoffel Debuysere ont remis le prix 2014 à E Agora ? Lembra-me de Joaquim Pinto. The jury has decided to give the prize de l’Âge d’Or 2014 to a film that manages to give a fresh spin to the old saying that the personal is political. Here the private intertwines with the political in the film’s refusal to give in to the ubiquitous sense of fatalism that pervades our current emotional landscape. It is... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
15 octobre 2014

Le cinéma, sous les couvertures 17

Fin août 1944, Jean Grémillon se rend en Normandie pour retrouver sa famille, mais aussi témoigner par des images sur son pays d’origine. Le printemps suivant, il complète ce premier tournage par un deuxième voyage. Dans des conditions précaires, il filme plusieurs rescapés de la population civile, ainsi que des ruines causées par les combats. Enfin, il utilise des archives d’actualité, écrit une musique, enregistre un commentaire dont il est l’auteur. Il rend alors compte des effets du débarquement allié et de la bataille de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 06:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 septembre 2014

Eulogy to Lenny Bruce

I've lost a friendAnd I don't know whyBut never againWill we get together to die.And why after every last shotWas there always another ?Why after all you hadn't gotDid you leave your life to your mother ? And Honey HarlowThe singer burlesque queenHow did she knowYou needed morphine ?Why didn't you listenTo the warning words of your friendsWhile they told you so ?I know you couldn't listenTo people talk aboutWhat they didn't know. I've lost a friendAnd I don't know whyBut never againWill we get together to die.And why after every... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 septembre 2014

Lectures pour tous : Alban Lefranc

« Il vous tend un verre (gin ? vodka ?) que vous refusez, qu’il porte à ses lèvres, repose dans le fouillis de la table basse surmontée d’un miroir. Le petit homme, le petit homme blessé, avec son costume sale, son humour fêlé, votre ami – que la justice a décidé d’abattre. Il sort de sa poche un article de presse, il vous jette un regard mauvais. Écoute ça. Tu ne connais pas ça toi, toi et ta bande de peinturleurs. Tu ne connaîtras jamais ce plaisir. C’est un extrait du réquisitoire du procureur de New York, Frank... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,