Sabotages SNCF : Le parquet
s’oppose toujours à la libération de Coupat

Le parquet de Paris a pris des réquisitions de maintien en détention de Julien Coupat, chef présumé dun groupe soupçonné davoir saboté des lignes TGV qui avait déposé vendredi une nouvelle demande de remise en liberté, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.



Julien Coupat, 35 ans, détenu à la prison de la Santé, avait déposé le 13 février, à l'issue d'une troisième audition par le juge d'instruction Thierry Fragnoli, une nouvelle demande de remise en liberté.

Le parquet de Paris, compétent en matière antiterroriste, a pris des réquisitions de maintien en détention «au vu des éléments du dossier», a-t-on précisé de même source.

julien_coupat

Juralibertaire