31 janvier 2020

Lectures pour tous : Russell Banks

« Wade a porté la main à sa mâchoire et l’a touchée délicatement: sa dent s’était calmée un peu depuis plusieurs jours, et voilà qu’elle se remettait à bourdonner comme un nid de frelons inversé. "– Tu as de l’aspirine ?" a-t-il demandé à Margie. Elle a secoué la tête négativement. Wade s’est penché, et il a ramassé la bouteille de whisky et le verre de papa. Il restait un centimètre de whisky au fond, qu’il a avalé. "– Mal aux dents", a-t-il expliqué en remettant la bouteille et le verre sur l’étagère près de l’évier. "–... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 janvier 2020

Lectures pour tous : Pierre Senges (et Laurel & Hardy)

On ne l'a pas encore lu [ça ne tardera pas], mais on en a entendu parler. *** LE FILM
Posté par charles tatum à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 décembre 2019

Lectures pour tous : Maurice Maeterlinck

« Ce couple mélancolique, à perpétuité confiné dans une cellule oblongue, est exclusivement chargé de la reproduction. Le roi, sorte de prince consort, est minable, petit, chétif, timide, furtif, toujours caché sous la reine. Cette reine représente la plus monstrueuse hypertrophie abdominable que l’on trouve dans le monde des insectes où cependant la nature n’est pas avare de monstruosités. Elle n’est qu’un gigantesque ventre gonflé d’œufs à en crever, absolument comparable à un boudin blanc d’où émergent à peine une tête et un... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2019

Lectures pour tous : Marcel Proust

« Elle aimait les artilleurs dont il faut longtemps – ah ! si longtemps – pour déboucler le ceinturon, les dragons qui dans la rue le soir laissent traîner leur sabre en détournant la tête, et qui sur un canapé quand on les serre de trop près risquent de vous piquer les jambes avec leurs grands éperons, tous enfin lanciers, cuirassés, chasseurs qui tous sous une étoffe trop épaisse pour qu’on le sente facilement battre, cachent un cœur inconscient, aventureux, pur et doux. » Marcel Proust, Le mystérieux correspondant,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 novembre 2019

Lectures pour tous : Edmond T. Gréville

« Paul n’avait pas épousé l’Idéal parce que l’Idéal s’appelait Cunégonde. Par euphonie ou par dépit, à moins que ce ne fût pour nul motif sensible, il avait épousé Léatrice. [...] Paul n’est d’ailleurs pas le héros de cette histoire, mais l’ami du héros, qui pour des raisons encore mal définies, s’appelle Ivor. » Edmond T. Gréville, Supprimé par l’ascenseur, 1924 [réédition Institut Lumière/Actes Sud, 1995]
Posté par charles tatum à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 novembre 2019

Lectures pour tous : Gargas Parac

Ca va pas ? [Al Castar Astral]
Posté par charles tatum à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 octobre 2019

Lectures pour tous : Jacques Kermabon

Au rayon des nouveautés d'octobre
Posté par charles tatum à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 octobre 2019

Lectures pour tous : Jean-Philippe Toussaint

« Peu à peu, je commençais à sympathiser avec le barman. [...] Lorsque j’allais prendre mon café, en fin d’après-midi, il nous arrivait de converser. Nous parlions de football, de courses automobiles. L’absence d’une langue commune ne nous décourageait pas ; sur le cyclisme, par exemple, nous étions intarissables. Moser, disait-il. Merckx, faisais-je remarquer au bout d’un petit moment. Coppi, disait-il, Fausto Coppi. Je tournais ma cuillère dans le café, approuvant de la tête, pensif. Bruyère, murmurais-je. Bruyère ?... [Lire la suite]
28 septembre 2019

Lectures pour tous : Murray Bookchin

« Je ne peux que suivre Emma Goldman quand elle déclare ne pas vouloir d’une révolution où elle ne pourrait pas danser. Mais à tout le moins, elle voulait une révolution – une révolution sociale – sans laquelle de telles fins esthétiques et psychologiques ne bénéficieraient qu’à quelques-uns. Or, sauf à me tromper complètement, les objectifs révolutionnaires et sociaux de l’anarchisme aujourd’hui souffrent d’une telle dégradation que le mot “anarchie” fera bientôt partie intégrante du vocabulaire chic bourgeois du siècle à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2019

Lectures pour tous: Joyce Carol Oates

« Krull regardait, stupéfait. [...] Se réveillant ensuite à l’aube pour découvrir que ce qu’il avait pris pour la silhouette anormalement rigide de son père appuyé contre un arbre était en fait une épaisse couche de champignons sur le tronc d’un arbre mort. Des strates pâles d’une croissance parasite comme des bardeaux miniatures posés selon un angle uniforme. Krull n’avait jamais rien vu de pareil à ces champignons qui devaient faire quatre mètres de haut, accrochés à l’arbre, dont le pied avait entièrement disparu. Les... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,