24 octobre 2020

Lectures pour tous : Olga Tokarczuk

« J’ai grandi à une époque qui, malheureusement, appartient déjà au passé. Elle se caractérisait par une grande aptitude au changement et à l’élaboration de visions révolutionnaires. Aujourd’hui, plus personne n’a le courage d’inventer quelque chose de nouveau. On se réfère sans cesse à ce qui existe déjà et l’on ne fait que ressortir de vieilles idées. La réalité a pris de l’âge, elle est devenue gâteuse, car, à l’évidence elle obéit aux mêmes lois que n’importe quel organisme vivant: elle vieillit. Ses plus petits composants... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2020

Lectures pour tous : William Hjortsberg

« Fusion mémorielle. Le terme seul a toujours écœuré Vera Mitlovic. Il y a quelque chose de dégoûtant dans ce mélange de mécanique et de sentiments. Vera se souvient de certains de ses amants romantiques (aujourd’hui une poignée de cendres au fond d’une urne solitaire) qui interprétaient avec force discours verbeux quelques minutes de friction plaisante et l’émission de la valeur d’une cuillerée de sperme comme quelque chose de cosmique, une union des âmes. Comment avait-elle supporté de tels imbéciles ? Dans sa jeunesse,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 04:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 octobre 2020

Lectures pour tous : John le Carré

« Deux hommes étaient assis à une table de réunion derrière la baie vitrée du bureau de Toogood, deux hommes aux problèmes capillaires évidents. Pode, petit mais haut placé dans la banque, tout de tweed vêtu, portait des doubles foyers sans monture et de maigres mèches partant toutes du même côté dessinaient des lignes de tramway sur son crâne. Lanxon, le costaud, ancien élève d’école privée avec oreilles en chou-fleur et clubs de golf sur la cravate, arborait une moumoute brune en paille de fer digne d’un présentateur de... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 12:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 octobre 2020

Lectures pour tous : Jean-Philippe Toussaint

« De la manière dont il était placé alors, il était impossible de voir sa tête, et ce n’est que lorsque le courant fit légèrement pivoter le corps sur lui-même que je me rendis compte qu’une tête de poisson pendait hors de sa gueule, de laquelle dépassait un fragment de fil de pêche cassé d’une longueur de trois ou quatre centimètres. Et c’est précisément la présence de ce fragment de fil de pêche dans sa gueule qui me fit penser, un peu plus tard dans la soirée – sur le moment, je l’avais simplement examiné distraitement, ce... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2020

Lectures pour tous : Jean Rolin

« ... comme quoi [l’île Saint-Denis] était peuplée autrefois, au moins en partie, de lavandières et de scaphandriers, ces derniers employés à la pose de câbles ou de canalisations dans les profondeurs de la Seine. Ainsi Ravachol, qui lui-même y habita quelque temps au numéro 2 du quai de la Marine, au lieu de rater des attentats et de périr sur l’échafaud – le couperet tombant, nous assure-t-on, au moment précis où il vient de s’écrier "Vive la Ré...", de telle façon qu’un doute subsistera toujours sur le point de savoir s’il... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 03:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 juillet 2020

Lectures pour tous : Gérard Lecas

« Il n’écoute pas jusqu’au bout, va s’asseoir sur le muret qui longe le sable, allume une cigarette, face à la mer. Il y a un bruit de moteur derrière lui, il sursaute, par réflexe, c’est tout juste si sa main ne cherche pas la crosse du Famas. Gare aux kamikazes... Il expire à fond, ferme les yeux ; il pense à l’existence qu’il voulait mener à son retour en France, une vie tranquille, normale. Il se sent exclu de ce monde-là, définitivement, condamné à errer dans une marge, floue, imprécise, mais une marge quand même. Et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2020

Lectures pour tous : Anne Frank

« Mardi 27 juin 1944, Très chère Kitty, Le moral a brusquement changé, tout va très bien. Cherbourg, Vitebsk et Slobin sont tombées aujourd’hui. Sûrement un gros butin et de nombreux prisonniers. Cinq généraux allemands tués à Cherbourg, deux faits prisonniers. À présent les Anglais peuvent amener à terre ce qu’ils veulent car ils ont un port ; trois semaines après le débarquement, tout le Cotentin aux mains des Anglais ! Un exploit remarquable ! [...] Toutes les femmes et tous les enfants allemands qui ne... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juin 2020

Lectures pour tous : John le Carré

« [Trump] c’est le nettoyeur de chiottes de Poutine. Il fait tout ce que le petit Vlad ne peut pas faire lui-même: il pisse sur l’unité européenne, il pisse sur les droits de l’homme, il pisse sur l’Otan. Il nous assure que la Crimée et l’Ukraine appartiennent au Saint-Empire russe, que le Moyen-Orient appartient aux Juifs et aux Saoudiens, et merde à l’ordre mondial ! Et vous, les Britiches, vous faites quoi ? Vous lui taillez une pipe et vous l’invitez à boire le thé avec votre reine. Vous prenez notre argent sale et... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juin 2020

Lectures pour tous : Stefan Hertmans

« La radio est en marche.Des morts à l’infini sur le sable,des tremblements de villes anéanties,fondations, poussière et sang,Sirènes hurlantes.Et puis l’actualité boursière.Passons maintenant au football : triomphe pour le Zulte Waregem.un petit compte rendu de notre journaliste, sur place,ça hurle de joie, là-bas, ensuite un peu de publicité,dégorgement sonore.La radio se tait. [...] Mais pourquoi faut-il attendre si longtemps ?Où est conservé le... la chose avec mon frère à l’intérieur ?Pourquoi vous ne me... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mai 2020

Lectures pour tous : Éric Chauvier

« Je la revois maintenant dans les recoins dérobés du collège, quand elle se met à embrasser, avec une passion ostensible, les plus intimidants des jeunes bourrins du coin; dans mon souvenir, ils sont tout de cuir, de jean, de sueur, de graisse et de poils. Elle doit avoir douze ans. Elle ne fait pas dans le paysan – au bled, la classe paysanne est encore très représentée dans les années 80; c’est avant le lessivage des paysages par l’agriculture intensive. Fille d’ouvrier, au sec dans le pavillon parental acheté à crédit sur trente... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,