03 juin 2022

Lectures pour tous : John Steinbeck

« George dit: "Tu sais quoi, Lennie, j’ai bien peur de m’embrouiller moi-même avec ce salopard. J’peux pas l’voir en peinture. Bon sang ! Allez, viens. Y restera plus rien à manger sinon." Ils sortirent. Le soleil dessinait une ligne étroite au bas de la fenêtre. Au loin, on entendait des bruits de vaisselle. Au bout d’un moment, le chien cacochyme entra péniblement par la porte ouverte en boitant. Il regarda autour de lui, de ses yeux doux presque aveugles. Il renifla, puis il s’allongea, le museau entre les pattes.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mai 2022

Lectures pour tous : Ervé

« D’aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours arraché les bouts d’ongles à coups de dents. Je n’ai jamais eu de belles mains donc. Par définition, l’onychophagie relève d’un état d’anxiété, d’impatience ou de stress permanent qui pousse le sujet à les rogner. L’ongle est un phanère terminal, c’est-à-dire qu’il est le bout du bout du corps humain, pieds et mains. Comme je ne suis pas très souple, jamais je n’ai rogné mes ongles de pieds, juste arrachés. [...] Quand je pose mon regard aujourd’hui sur mes mains, mes ongles... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2022

Lectures pour tous : Jean-Louis Comolli [bis]

[rpt du 14/10/2018] « Car avec la musique l’histoire et la géographie se déplacent, l’espace et le temps se recomposent, et cette chose si fragile qu’est un chant fait bouger les continents. Le blues, le jazz en sont la plus certaine confirmation. Ce qui est vital pour le cinéma, le lien entre corps et décor, entre image et lieu, ne paraît pas être un enjeu pour les musiques, toutes locales, sans doute, quand on les compose ou qu’on les joue, mais toutes extra-spatiales et ultra-temporelles quand on les écoute. » ... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 17:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 avril 2022

Lectures pour tous : Didier Blonde

[Les débuts chez Léon Gaumont] « Le metteur en scène était une femme – on disait maintenant une cinéaste, ce qui était plus chic –, Mlle Alicia Malycia, tailleur sombre, guêtres blanches, qui tournait en série des fins postiches pour les films russes qu’on trouvait trop mélancoliques pour le public français: avant de les projeter sur les boulevards, on coupait les dénouements pour les remplacer par des happy ends. Dans Le Château de l’angoisse rebaptisé Le Château du mystère, le héros ne se suicidait plus de désespoir après la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2022

Lectures pour tous : Ludmila Oulitskaïa

« Il aimait bien vivre dans cet endroit désert, avec son chat et son chien. De temps en temps, il faisait un saut à skis jusqu’au village voisin pour acheter du pain et du lait. Il avait de l’alcool dans un jerrycan. Et des réserves de nourriture. C’était un retraité. Il lisait, dessinait, sculptait des morceaux de bois. Il buvait tout seul. Il philosophait quand il avait quelqu’un avec qui le faire. Un homme remarquable, un original. Il a été ravi quand nous avons débarqué chez lui. Il venait justement de recharger son poêle.... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 mars 2022

Lectures pour tous : Gustave Flaubert & Walter Scott

« Ce fut comme la surprise d’un monde nouveau [...] Les hommes du passé qui n’étaient pour eux que des fantômes ou des noms devinrent des êtres vivants, rois, princes, sorciers, valets, gardes-chasse, moines, bohémiens, marchands et soldats, qui délibèrent, combattent, voyagent, trafiquent, mangent et boivent, chantent et prient, dans la salle d’armes des châteaux, sur le banc noir des auberges, par les rues tortueuses des villes, sous l’auvent des échoppes, dans le cloître des monastères. Des paysages artistement composés... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 février 2022

Lectures pour tous : Perre Dumayet et Patrice Méchin

Cette semaine, Pierre Dumayet reçoit Patrice Méchin pour évoquer son roman, L'homme tronc.  
Posté par charles tatum à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 janvier 2022

Lectures pour tous : Geneviève Brisac (& Jenny Plocki)

« Je la vois [Jenny] dans la cour de la Sorbonne en 1968 aller à l’Assemblée générale du soir et demander à un dirigeant célèbre : que penses-tu de ce qui s’est passé autrefois à Cronstadt ? Le dirigeant agacé lui répond : ce n’est pas le sujet. Elle revient le lendemain poser à nouveau la même question, inlassablement. Poser les questions qui dérangent. Tout est là. Toujours. C’est l’essence de l’esprit d’enfance. » [...] « Certains disent que Mai 68 vit le triomphe du cynisme. Pas nous, qui continuons à... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 janvier 2022

Lectures pour tous : E.M. Forster

« Méfiez-vous des idées de première main ! s’écria l’un des intellectuels les plus évolués d’entre eux. Les idées de première main n’existent pas vraiment. Elles ne sont rien de plus que des impressions physiques produites par l’amour et la peur, et qui pourrait ériger une philosophie sur cette base grossière ? Faites en sorte que vos idées soient de deuxième main, et si possible de dixième main, car elles seront alors très éloignées de l’élément perturbateur: l’observation directe. N’apprenez rien de ce sujet qui est... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 décembre 2021

Lectures pour tous : Robert Desnos, Patrick Modiano

« Une fin d’après-midi de 31 décembre, où la nuit était tombée très tôt, comme aujourd’hui, j’avais vingt-trois ans et je me souviens d’avoir rendu visite au docteur Ferdière. [...] Je savais vaguement qu’il avait accueilli Antonin Artaud à l’hôpital psychiatrique de Rodez et qu’il avait tenté de le soigner. Mais une coïncidence m’avait frappé, ce soir-là: j’avais apporté au docteur Ferdière un exemplaire de mon premier livre, La Place de l’Étoile, et il avait été surpris du titre. Il était allé chercher dans sa bibliothèque un... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,