04 décembre 2022

Une bise et au lit 178

La vendetta di Lady Morgan, Massimo Pupillo, 1965
Posté par charles tatum à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2022

Lectures pour tous : Thierry Frémaux / Bertrand Tavernier

J'ai lu avec beaucoup d'émotion le petit livre où Thierry Frémaux consigne témoignages et souvenirs de près d'un demi-siècle d'amitié et de complicité professionnelle et humaine (lyonnaise) avec le cinéaste qui signa une quarantaine de films (dont Philippe Soupault, Coup de torchon et Voyage à travers le cinéma français), président de l'Institut Lumière, auteur de Cinquante ans de cinéma américain et d'Amis américains et cinéphile boulimique [quand on le croisait il fallait avoir en tête tout Delmer, Riccardo et Budd, parmi mille... [Lire la suite]
19 octobre 2022

Le Mépris (scénario) est à vendre

Le manuscrit autographe du Mépris sera mis en vente à Paris demain, 20 octobre, a annoncé la maison d’enchères Christie’s. Estimé entre 120 000 et 180 000 €, il est constitué de 59 pages à l’encre bleue et 24 pages dactylographiées, dont un grand nombre annotées et corrigées de la main de Jean-Luc Godard. Ont été reliés au début des fragments de l’affiche officielle montrant le titre du film et le nom de Bardot et, en fin de volume, une note dactylographiée annotée d’Alberto Moravia [dont le roman est à l’origine du film], une note... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
19 octobre 2022

Hotties Reading 752

Jean-Louis Trintignant et Eleonora Rossi Drago dans Estate violenta, Valerio Zurlini, 1959 [merci à Carlos]
Posté par charles tatum à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 septembre 2022

Lectures pour tous : Leonardo Sciascia / Raymond Roussel

« Il s’agit d’un ormo-type, masse musculaire et pannicule adipeux bien développés, semi-rigidité cadavérique; couleur de la peau manifestement pâle – taches hypostatiques répandues également sur le dos et les membres inférieurs. On ne remarque aucune lésion extérieure, à l’exception d’écorchures épidermoïdes à l’hémithorax gauche remontant à une date pas très récente – et à l’exception d’une solution de continuité au tiers inférieur de l’avant-bras gauche, concernant environ deux centimètres des téguments communs – et présentant... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 avril 2022

Catherine Spaak 1945-2022

L'actrice belgo-italienne vient de mourir, à Rome. I dolci inganni [Les adolescentes], Alberto Lattuada 1960 Il sorpasso [Le fanfaron], Dino Risi 1962
Posté par charles tatum à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 février 2022

Hotties Reading 718

© Richard Kalvar, Rome [Magnum]
Posté par charles tatum à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2022

Inoubliable

1931-2022
Posté par charles tatum à 10:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 janvier 2022

Nos films préférés en 2021 : Sylvie Van Hiel

1. Yokai daisenso gâdianzu [The Great Yokai War : Guardians], Takashi Miike (Japon, 2021) 2. Terra Willy, planète inconnue, Éric Tosti (France, 2019) 3. Don’t Look Up, Adam McKay (États-Unis, 2021) 4. 1918 Afstand der Matrosen [1918 : La révolte des marins], Jens Becker (Allemagne, 1918) 5. Les Damnés de la Commune, Raphaël Meyssan (France, 2021) 6. La Fracture, Catherine Corsini (France, 2021) 7. Mords-les !, Benoît Delépine et Gustave Kervern (France, 2020) 8. Mad in Belgium, Yves Montmayeur (Belgique,... [Lire la suite]
10 janvier 2022

Nos films préférés en 2021 : Thomas Gombowhicks

Once again, nous allons savamment doser un snobisme insupportable et des goûts douteux assumés avec une morgue incroyable mais qui a le mérite d’être sèche. Nos plus belles découvertes de l’année, hors des films de 2021. Sans hiérarchie, ni ordre particulier.   Born in Flames, Lizzie Borden (États-Unis, 1983) Dans une Amérique uchronique, dix ans après une « Révolution socialiste », l’oppression des femmes et des minorités perdure. L’insurrection va frapper. 100% underground NYC, fauché, inventif, virulent, radical... [Lire la suite]