09 avril 2017

Lectures pour tous : Stig Dagerman

« Il est arrivé un soir, dans une maison en cours de réfection, que deux petits garçons ne veuillent pas s’endormir. Après être sortis de leur lit d’un bond, ils renversèrent les échelles des ouvriers, tachèrent leur pyjama de peinture et appelèrent la centrale téléphonique de la petite localité pour dire à la standardiste d’aller se coucher. Les parents s’efforcèrent tout d’abord de les prendre par la douceur et de les recoucher, mais ils ressortirent aussitôt de leur lit, comme mus par des ressorts, l’heure se fit de plus en... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 mars 2017

Panurge : Du bon usage du blé en herbe

« Du blé en herbe, vous faites une belle sauce verte, de légère cuisson stomacale, de facile digestion, qui vous épanouit le cerveau, esbaudit les esprits animaux, réjouit la vue, ouvre l’appétit, délecte le goût, resserre le cœur, chatouille la langue, fait le teint clair, fortifie les muscles, tempère le sang, allège le diaphragme, défraîchit le foie, désopile la rate, soulage les rognons, assouplit les reins, dégourdit les spondyles, vide les uretères, dilate les vases spermatiques, raccourcit les suspenseurs, purge la vessie,... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mars 2017

Hotties Reading 467

Abbie Hoffman, Steal This Book
Posté par charles tatum à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2017

Lectures pour tous : Éric Vuillard

« Dans chaque cimetière, il y a une division pour les pauvres, un petit carré mal entretenu, recouvert d’une lourde trappe, sans croix, sans nom, sans rien. Quelquefois, un galet est posé par terre, un bouquet sec, un prénom est tracé à la craie sur le sol, une date. C’est tout. Il n’y a rien de plus émouvant que ces tombes. Ce sont peut-être les tombes de l’humanité. Il faut les aimer beaucoup. » Éric Vuillard, Tristesse de la terre, 2014  
Posté par charles tatum à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mars 2017

Lectures pour tous : Gérard Guégan et Dorothy Parker (et Hemingway & Hammett)

*** « Gentlemen, comment voulez-vous que je puisse dominer qui que ce soit quand, comme vous venez d’en avoir la preuve vivante, je suis incapable de me faire obéir par les yorkshires ? » Dorothy Parker, aux gitons du FBI qui viennent de perquisitionner sa maison, in Gérard Guégan, Hemingway, Hammett, dernière, Gallimard 2017. ***
Posté par charles tatum à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 mars 2017

Hotties Reading 465

Lick the Star, Sofia Coppola 1998
Posté par charles tatum à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2017

La La Land, éloge de la « moyennitude », par Francis Marmande

Le Monde, 25/2/2017 *** La fable à succès, gentiment chantée et quasiment dansée, de Damien Chazelle signe la fin de l’âge d’or du "jazz" La La Land de Damien Chazelle est un film à succès. Ce film ne parle que de "jazz", et pourtant ne concerne en rien les amants du jazz. Encore moins les musiciens qui s’affligent bien inutilement sur la Toile. Question de purisme ? Pas du tout. Le "puriste du jazz" n’existe pas. Il n’existe que dans le fantasme du profane qui s’en croit exclu. Le modeste héros de La La Land (Ryan Gosling) se... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 10:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
19 février 2017

Roger Knobelspiess, notre voleur de poules

Roger Knobelspiess est mort. Il avait soixante-dix ans. Regrets infinis. Merci à Tzvetan : https://www.facebook.com/tzvetan.lietard?fref=ufi      
Posté par charles tatum à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 février 2017

Godard au Cinématographe : le programme du samedi 18

Les fous de Jean-Luc Godard continuent de hanter les quartiers de Nantes. CLIC Quatre films sont montrés aujourd'hui au Cinématographe, dont Alphaville qui nous ramène à Karina et Coutard, à Lemmy Caution et Paul Éluard, à l'amour qu'est-ce que c'est et au meilleur des mondes. 15h00, Alphaville, 1965, 100' 17h00, Passion, 1982, 88' 19h00, Adieu au langage, 2014, 74' 20h30, Pierrot le fou, 1965, 115' ***
Posté par charles tatum à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 février 2017

De Rodenbach à Vertigo en passant par Boileau et Narcejac

« Et tout: sa marche, sa taille, le rythme de son corps, l’expression de ses traits, le songe intérieur de son regard, ce qui n’est plus seulement les lignes et la couleur, mais la spiritualité de l’être et le mouvement de l’âme – tout cela lui était rendu, réapparaissait, vivait ! L’air d’un somnambule, Hugues la suivait toujours, machinalement maintenant, sans savoir pourquoi et sans plus réfléchir, à travers le dédale embrumé des rues de Bruges. [...] Ah ! comme elle ressemblait à la morte ! » [Georges... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,