08 mai 2021

Lectures pour tous : Jérémie Guez

« En plus d’être un putain de dur au mal, t’as un cerveau ! C’est ce qui manque aux gars de chez nous. On est trop impulsifs. On pète les plombs pour des conneries. Moi le premier, même si, avec l’âge, je m’assagis. Mais toi, toi, c’est du sang glacé qui coule dans tes veines. C’est pour ça que t’es un boxeur hors pair. Tu ne tapes pas plus fort que l’autre, parce que tu as compris que ça ne servait à rien. Toi, mon cousin, t’es un vif. Alors t’attends que l’orage passe et tu administres la sentence. Ce qui est fort, c’est... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 avril 2021

Midi-Minuit Fantastique, vol.4 [et dernier]

Fin novembre 2021. La fin du tunnel pour les amis de Midi-Minuit Fantastique.
Posté par charles tatum à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 avril 2021

Mademoiselle Baudelaire, par Yslaire

Dixit l'éditeur. Deux cents ans après sa naissance, Baudelaire (1821-1867) continue de marquer les générations. Il plane sur l'œuvre d'Yslaire depuis les origines. C'est pourtant Jeanne Duval, celle que le poète a le plus aimée et le plus maudite, que le dessinateur a choisie pour revisiter dans ce chef-d'œuvre la matière sulfureuse et autobiographique des Fleurs du mal. De Jeanne, on ne sait presque rien, ni son vrai nom, ni la date de sa naissance ou de sa mort. Aucune lettre signée de sa main ne nous est parvenue. Restent... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 mars 2021

Lectures pour tous : Pier Paolo Pasolini

« Begalone ne cessait de tousser avec des raclements et des expectorations qui ressemblaient à des coups donnés avec une louche contre un bidon vide; et sa peau jaune se couvrait d’un coup d’une rougeur qui cachait ses furoncles; on aurait dit que sur ses côtes de crucifié, au lieu de la peau normale, était collée de la viande bouillie. Il alla extraire de la poche de son pantalon un mouchoir déjà tout maculé de petites taches rouges, et en toussant il se tamponna la bouche. [... ] Finalement ça passa, et tout doucement il alla... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2021

Lectures pour tous : Beppe Fenoglio

« [...] chez Tobia on mangeait en règle générale comme chez nous aux jours les plus noirs. À midi comme au souper on nous servait presque toujours de la polenta qu’on parfumait en frottant dessus chacun son tour un hareng suspendu à une poutre par un fil : le hareng n’avait plus figure de hareng, mais nous on continuait à le frotter quelques jours de plus, et celui qui avait le malheur de le frotter plus longtemps qu’il ne fallait, même si c’était Ginotta qui était sur le point de se marier, Tobia le frappait par-dessus la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 février 2021

Hotties Reading 666bis

Lawrence Ferlinghetti [Yonkers (NY) 1919-San Francisco (Ca) 2021]
Posté par charles tatum à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 février 2021

Hotties Reading 666

En vente à partir du 19 mars 2021. L'éditeur est ICI : cactusinebranlableeditions.com
Posté par charles tatum à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 février 2021

Lectures pour tous : Fabienne Radi

« VAGUE. Chaque fois que j’écris le mot orthodontiste, je fais la même faute: j’écris orthodentiste – qui me paraît beaucoup plus logique – et tout de suite le correcteur de mon traitement de texte fait apparaître une petite vague rouge sous le mot orthodentiste pour me signifier que mon orthographe n’est pas correcte. Je remplace le e de dentiste par un o pour faire dontiste et là, hop ! la petite vague rouge disparaît. Cette petite vague rouge me fait penser à une mer pleine de sang, comme si le requin des Dents de la... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 06:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2021

Lectures pour tous : Gérard Guégan

« Messieurs, Les lois, la coutume vous concèdent le droit de mesurer l’esprit. [...] Laissez-nous rire. [...] Le procès de votre profession est jugé d’avance. Nous n’entendons pas discuter ici la valeur de votre science, ni l’existence douteuse des maladies mentales. [...] Mais nous nous élevons contre le droit attribué à des hommes bornés ou non, de sanctionner par l’incarcération perpétuelle leurs investigations dans le domaine de l’esprit. Et quelle incarcération ! On sait – on ne sait pas assez – que les asiles, loin... [Lire la suite]
Posté par charles tatum à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,